top of page
  • Photo du rédacteurCentre Grandir

La surexposition aux écrans

Quels risques court votre enfant à être accroc aux écrans?


Au-delà du temps excessif passé devant les écrans, la nature des jeux et des images regardées entraîne l’enfant dans un univers sur-stimulant (voire délirant) duquel il est difficile de sortir pour rejoindre la réalité du quotidien pour faire ses devoirs, ranger sa chambre ou encore faire sa toilette. L’autorité des parents est aussi mise à mal, plusieurs ont des difficultés à poser des limites et se trouvent en conflit avec leur enfant.


Sur le développement du cerveau et l’apprentissage : l’enfant surexposé aux écrans a plus de risque de souffrir d’un retard psychomoteur et de langage. On remarque une diminution des performances scolaires c.-à-d. moins d'intérêt pour l’école, moins d’autonomie, moins de persévérance et une intégration sociale plus difficile avec un risque de souffrir d’une mise à l’écart par ses camarades de classe.


Sur les capacités d’attention et de concentration : l’enfant n’arrive plus à se concentrer à l’école ou à la maison. On remarque des troubles d’attention associés à des troubles de mémoire.


Sur le comportement : On remarque plus d’hyperactivité et d’agressivité avec un risque accru d’être impulsif et de se battre.


Sur la santé : Plus de risque d’obésité vu la réduction du temps consacré aux activités physiques.


La surexposition aux écrans agit sur la santé des enfants et nuit sévèrement à leur motricité fine. On remarque chez les petits qui passent plus d’une heure sur écrans quotidiennement un manque de dextérité et de concentration. Ce retard de la motricité est néfaste pour l’apprentissage de l’écriture, car tenir un crayon afin d’écrire précisément et proprement n’est pas naturel, ça demande de l’entrainement et un travail musculaire.


Pendant que votre enfant s’amuse sur un téléphone, une tablette ou la télé, il ne progresse pas et freine son développement. Je me ferai plaisir de remédier à cela en rééducation à la suite d’un bilan.



Meryem Madrane,

Psychomotricienne




Posts similaires

Voir tout

Comments


bottom of page