top of page
  • Photo du rédacteurCentre Grandir

La stimulation précoce du langage

Et si en commençant plus tôt, l’enfant pouvait aller plus loin!


La stimulation précoce a pour but de favoriser au maximum le potentiel de l’enfant avec une intervention directe auprès de lui, et ce, pour différentes sphères de son développement. Elle doit s’effectuer le plus tôt possible dans la vie de l’enfant afin de profiter de la plasticité du cerveau et des muscles. Elle favorise l’autonomie et l’intégration de l’enfant sur les plans social et scolaire. Elle peut débuter dès l’identification d’une condition de santé congénitale ou d’un retard développemental et elle s’étend de la naissance à l’entrée à l’école de l’enfant.


Le développement du langage commence même in utero à travers les interactions précoces entre l’enfant et ses proches. Il existe une notion de période sensible pendant laquelle l’apprentissage est facilité, et ce, pour chaque fonction que ce soit la vision, la motricité ou le langage. En ce qui concerne le langage, la période sensible se situe


entre 6 mois et 3 ans. Durant cette période, on observe un développement des structures cérébrales spécialisées pour le langage qui sont directement modelées par les stimulations et les interactions proposées à l’enfant par son entourage.


La stimulation précoce est très importante et joue un rôle primordial dans le développement de l’enfant, elle est proposée aux parents


dès les premiers mois de vie en cas de pathologie avérée ou dès que les difficultés de communication apparaissent. La fréquence dépend de chaque situation et des besoins de l’enfant.


Pour obtenir des résultats concluants, une approche pluridisciplinaire est préférable. L’orthophoniste intervient avec une certaine intensité auprès de l’enfant et soutient les parents afin de faciliter leur participation au processus d’intervention précoce.


Chaimae Ngad,

Orthophoniste à votre écoute



Posts similaires

Voir tout

תגובות


bottom of page