top of page
  • Photo du rédacteurCentre Grandir

La radiopelvimétrie

Dernière mise à jour : 16 oct. 2021

Qui a déjà eu une radiopelvimétrie en fin de grossesse?


Si vous êtes marocaine, y'a de bonnes chances qu'à votre requête de tenter un accouchement par voie basse (à votre première grossesse ou après une césarienne) votre gynécologue ait dit : nous allons d'abord voir ce qu'il en est après une radiopelvimétrie.

Cette radiographie du bassin permet d'évaluer l'espace intérieur, mais dans la pratique c'est malheureusement souvent utilisé comme un instrument de peur.

Il y a certains cas où c'est indiqué (par ex. antécédent d'accouchement dystocique, malformation ou traumatisme aux hanches, être de petite taille et porter un gros bébé), mais pour la majorité des femmes cela ne sera pas le cas.

Sachez que l'OMS dit qu'il est non recommandé d'effectuer une radiopelvimétrie chez les femmes enceintes et en bonne santé, que cette pratique ne devrait pas être systématique, car il n'y a aucune preuve de quelconque amélioration du résultat d'accouchement, au contraire, cette procédure est associée à un risque accru de césarienne sans bénéfices pour la mère ou l'enfant.

On doit donc se questionner sur qui a intérêt à demander cette procédure...

Considérant qu'une césarienne est plus coûteuse sur le plan financier, que la récupération de la mère est plus long que par voie basse, que des difficultés au démarrage de l'allaitement sont plus fréquentes, TOI comme femme et comme maman, à tout intérêt à t'informer et à questionner ton gynécologue.

Ton corps, ton enfant, ta santé, c'est toi qui décide de façon éclairée

Pour en savoir plus et développer la confiance pour vivre sa grossesse sereinement, n'hésitez pas à demander un rdv pour un accompagnement personnalisé. Dr Geneviève Lepage

Posts similaires

Voir tout

Comments


bottom of page