top of page
  • Photo du rédacteurCentre Grandir

Ado stressé

Dernière mise à jour : 18 juil. 2023

Est-ce que votre ado est stressé.e en fin d'année? Manque de concentration, palpitations, maux de ventre ou migraines, sont tous des symptômes du stress et de l'anxiété.


Une grande partie de ce stress provient de la pression externe et introjectée que subissent les jeunes. On leur a fait entendre qu'ils doivent faire mieux que les autres, exceller davantage, en gros que leur valeur dépend de leurs résultats scolaires. Ils se poussent alors à étudier plus, cumulent les heures supplémentaires, refaisant l'école après l'école, passent des nuits dans leurs livres... Et arrive un moment où la tête ou le corps ne suit plus.


D'ordinaire capables de répondre aux questions d'examens, ils bloquent et c'est la panique. Émergent alors des sentiments négatifs de peur, déception, colère qui deviennent encore plus vives qu'un discours négatif interne se met à leur accaparer l'esprit.

"Je connais ce sujet, mais je n'arrive pas à accéder à l'information." "Comment puis-je faire une erreur si bête!" "Je suis nul, je ne vais pas y arriver." "Qu'est-ce que mes parents vont dire ou penser de moi?!" "Mon avenir est foutu."


Ce phénomène déjà présent dans les mois précédents les examens finaux, s'accentue à l'orée de ceux-ci et des concours qui suivent en juillet. Entre ces deux moments clés, soit ça passe, soit ça casse. Et quand ça pète, on peut s'attendre à des troubles anxieux, dépressifs ou le burnout.


Il m'est toujours surprenant de voir les parents et enseignants pousser à bout les jeunes en voulant leur donner "toutes les chances". Si l'intention est bonne, il est crucial de remettre en question l'efficacité des moyens employés et le but visé.


Qu'est-ce que ça veut dire réussir? Est-ce une réussite de n'être défini que par ses notes ; de passer tous les concours, mais devoir prendre des antidépresseurs ou des anxiolytiques ; d'aller vers une carrière universitaire pour laquelle on n’a aucun intérêt? Est-ce qu'on peut vraiment être un bon médecin si pris par l’étude on n'a jamais appris à socialiser, à être à l'écoute des autres et avoir de l'empathie? En vrai, comment peut-on s'attendre à cela de quelqu'un qu'on a toujours poussé dans la performance et dont on a nié les besoins les plus fondamentaux



Il y a urgence que socialement nous revoyons nos priorités. Des gens avec du savoir c'est important, mais si savoir-faire est bloqué par des lacunes dans le savoir-être, ça ne permettra pas de nous épanouir individuellement et socialement.


Ainsi, permettons aux jeunes de souffler un peu. Faire du sport et des activités de loisirs c'est aussi important que les cours. Laissons-les se diriger vers d'autres filières que celle des parents ou de l'ingénierie et la médecine. Laissons-leur le choix de vivre LEUR vie, pleinement, comme eux l'entendent sachant que peu importe le résultat, nous les aimons pour qui ils sont et qu'à nos yeux ils sont uniques et précieux comme personne.


Sachez qu'il y a toujours des options et qu'il n'est jamais trop tard pour mieux faire. Si vous avez besoin de soutien pour vous ou votre ado, n'hésitez pas à nous contacter au cabinet.


Geneviève Lepage, Ph.D.

Docteure en psychologie

Psychothérapeute EMDR

0658619125 / 0532021927




0 vue0 commentaire

Posts similaires

Voir tout
bottom of page